Toiture végétalisée : différents modèles, avantages et inconvénients

couverture toiture végétalisée

Une toiture végétalisée pour chez vous ? Pourquoi pas ? En effet, ce type de toiture est de plus en plus reconnu du public. De plus en plus de ménages se tournent vers ce genre d’infrastructure pour améliorer l’isolation thermique et acoustique de leur habitation ainsi que d’opter pour un comportement davantage respectueux de l’environnement. Divers modèles sont disponibles et elle présente une multitude d’avantages. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les toitures vertes.

Prix d’une toiture végétalisée

Le tarif moyen pour une toiture verte se situe généralement entre 45€ et 100€ par m².

Mais attention, l’entretien de ce genre d’infrastructure ainsi que le coût de l’arrosage ne sont pas à minimiser.

Bien que les frais relatifs à une toiture végétalisée sont importants, vous verrez que vous ferrez des économies d’autre part. Par exemple, sa fonction isolante vous permettra de faire des économies d’énergie en termes de chauffage et d’eau.

Pour plus d’informations sur les prix, demandez des devis gratuits et sans engagement à nos collaborateurs.

DEVIS GRATUITS ET SANS ENGAGEMENT

Qu’est-ce qu’une toiture végétalisée ?

Un toit végétal implique que votre toiture soit recouverte de végétation. Il peut s’agir d’herbes, de plantes grasses, d’épices, de bruyères ou encore plantes à dunes. Tout est permis ! De plus, une toiture végétale est compatible avec des panneaux solaires ou des éoliennes. Dans ce cas de figure-ci alors, l’on parlera de toiture énergétique.

Sachez que les toitures végétalisées ne sont réalisables que sur des toits en pente. Par ailleurs, le degré de la pente ne peut être supérieure à 35 degrés. Au-delà de ce seuil, vous devrez placer des installations particulières supplémentaires pour que les couches de végétation restent en place.

En effet, une couche de drainage n’est pas nécessaire sur toutes les toitures en pente. Dans cette éventualité, c’est que l’eau est capable de s’écouler toute seule grâce à l’inclinaison du toit.

Finalement, il existe deux principaux modèles de toitures végétalisées: les toitures intensives et les toitures extensives.

⇒ OBTENEZ JUSQU’À 5 DEVIS GRATUITEMENT & SANS ENGAGEMENT

Différents types de toitures végétalisées

Parmi les toitures vertes, il existe les toitures intensives et extensives. Chacune d’entre elles ont leurs propres particularités et propriétés. Il en vient de découvrir leurs spécificités respectives.

Toitures intensives

toiture verte intensive

Les toits intensifs ressemblent très fort à un jardin traditionnel généralement. Des arbres et arbustes peuvent être plantés, de la même façon que d’autres épices et herbes. Pour ce type de construction, il faut bien évidemment que la toiture soit assez solide. Du coup, vous devrez opter pour une ossature résistante; elle doit pouvoir supporter plus de 200 kilos par mètre carré.

Dès lors qu’elle ressemble à un vrai jardin, elle peut être utilisée à cet effet et demande donc beaucoup d’entretien.

Spécificités de la toiture verte intensive

  • Épaisseur de couche doit être de plus de 20 cm.
  • Pente de la toiture doit être de degré 1-4 maximum. L’on est ici dans le cas principalement de toiture plate et toit-terrasse.
  • Construction de toiture devra être modifiée en conséquence. Charge supportée est de 200 kg/m².
  • Vous devrez engager un ingénieur pour qu’il contrôle la capacité de votre toit à supporter une telle installation. C’est lui qui vous donnera également le feu vert pour votre demande de permis.
  • Praticable.

Toitures extensives

toiture verte extensive

Le toit végétal extensif se compose généralement de mousses, de plantes grasses et épices. Ainsi, il ne demande pas beaucoup d’attention en termes d’entretien. Il est généralement meilleur marché, facile à réaliser et plus léger que le toit intensif. Cependant, il n’est pas praticable.

Spécificités la toiture végétalisée extensive

  • Degré de pente maximal de 45 degrés.
  • Épaisseur de couche doit être inférieure à 20 cm.
  • La charge imposée à la structure du toit se situera entre 40 et 110 kg/m².
  • Pas de permis nécessaire. Cependant, un ingénieur devra aviser de la capacité de réalisation.
  • Pas praticable.

Toiture Sédum

Une toiture Sédum fait partie de la famille des toitures vertes extensives. Elle est uniquement composée de plantes grasses. Les propriétés de ces dernières sont qu’elles absorbent beaucoup d’humidité grâce à leurs feuilles ainsi elles résistent facilement à la chaleur et la sécheresse.

Dans le cas où vous optez pour ce type de toiture, vous devrez avoir une attention toute particulière au système de drainage mis en place car l’eau devra être capable de s’évacuer correctement en cas de fortes pluies.

Ses avantages sont que le Sédum protège contre les mauvais rayons solaires, l’humidité et les variations importantes de température. En outre, c’est aussi un très bon isolant thermique. Finalement, sa durée de vie est doublé voir triplée en comparaison avec un couverture de toit traditionnelle.

Comment réaliser une toiture végétalisée ? Sa structure

Vous aurez la possibilité de choisir entre trois types de structures pour votre toiture verte.

Système n°1 : unicouche

Le système unicouche signifie que la couche drainante est directement déposée sur la couverture de la toiture. Cette dernière sert de barrière. En fait, les plantes poussent dans la première couche de base de drainage.

L’inconvénient est en fait que la couche de base est condensée et gorgée de racines au bout d’un certain temps. C’est alors, que la couche drainante perd ses aptitudes d’absorption et d’assainissement. Il est donc possible que par la suite, votre toit devienne soit trop sec soit trop humide. Dans les deux cas, c’est dangereux pour les plantes. Pour éviter ce type de problème, il faut faire attention à ce que la couche protectrice du toit soit assez solide.

Finalement, l’avantage de cette structure est que son prix est relativement médiocre. Néanmoins, elle reste peu populaire étant donné l’inconvénient majeur que nous venons de citer.

Système n°2 : bicouche

Dans ce cas-ci, il est question de placer une couche de drainage supplémentaire. Celle-ci est généralement composée de nattes de drainage ou bien de substances minérale absorbantes, à savoir des billes d’argile expansées ou de la roche volcanique.

Ensuite, l’on vient superposer une couche filtrante, souvent il s’agit de tissu filtrant ou de tourbe. Cette couche a pour but d’empêcher que des petites substances tombent dans la couche drainante.

Pour finir, au-dessus de la deuxième couche, l’on pose une couche de substrat minéral dans laquelle la végétation est enracinée. Habituellement, ce sont des tapis de végétation prêts à être utilisés.

toiture végétalisée bicouche

Système n°3 : tricouche

Ce système est relativement similaire au système bicouche. Ce qui les différencie c’est simplement que le système tricouche s’accommode d’un réservoir d’eau de pluie. Celui-ci peut être ou non intégré dans la couche de drainage.

Ce système permet en réalité, qu’en cas de grosses et longues sécheresses, les plantes soient tout de même alimentées en eau.

Le système tricouche est résistant et très performant, c’est d’ailleurs pour cette raison que son prix est plus élevé que pour les deux autres.

Pourquoi faire une toiture végétalisée ?

Il s’agit ici de discuter des avantages et inconvénients d’une toiture verte.

Avantages d’une toiture végétalisée

Ses avantages principaux sont :

  • Isolation thermique et acoustique. Elle permet d’éviter que tout votre voisinage entende ce qu’il se passe chez vous mais également elle empêche que la chaleur sorte en hivers et entre de trop en été.
  • Esthétique. Forcément, celle-ci évolue avec les saisons. Cela peut donner un charme naturel à votre habitation.
  • Durabilité. La durée de vie est doublée. En effet, la végétation a une fonction protectrice vis-à-vis de votre toiture.
  • Eco-friendly. De fait, les toits verts diminuent les émissions de CO² et filtrent certaines particules néfastes. Tout cela améliore la qualité de l’air environnant.

toit végétal remplissage

Inconvénients

Les principaux défauts d’une toiture végétale sont :

  • Les mauvaises herbes sont susceptibles de pousser. L’entretien peut donc être alourdi.
  • Elle attire les oiseaux et autres animaux.
  • En cas de fuite, c’est plus difficile de les repérer et de les réparer.
  • Elle représente un gros investissement au départ.

Vous êtes convaincus que vous avez besoin d’une toiture végétalisée ? Commandez-là !