Toiture abri de jardin : Comment bien choisir ? et à quel prix

Exposé aux intempéries et aux éléments extérieurs, votre abri de jardin aussi mérite une bonne protection. Puisqu’il vous offre un espace de rangement supplémentaire et permet de protéger vos équipements de jardin, le choix d’un bon revêtement de toit est donc fondamental pour conserver votre abri de jardin en parfait état.

Le revêtement de toit n’est pas qu’une question d’esthétisme. Si la plupart des abris sont dotés d’un revêtement de feutre, il n’est que provisoire et ne vous garantit pas une isolation et une étanchéité optimale. Comme pour les maisons, il faut alors envisager une couche supplémentaire, durable et plus résistante sur le long terme pour éviter fuites et infiltrations d’eau.

Prix d’une toiture d’abri de jardin

Matériaux Prix m²
Bitume 40 à 60€
EPDM 70 et 95 €
Toit végétalisé 46 à 230€
Panneaux de métal 20 et 60€

⇒ Comparer les Prix en Ligne !

Quelle couverture choisir pour mon abri de jardin ?

Pour les petites annexes extérieures, pas la peine de choisir un revêtement de toit en tuiles classiques ou en ardoise. Ces matériaux sont plus adaptés aux constructions classiques comme les maisons qui ont besoin d’une très bonne isolation thermique et d’une structure solide sur le long terme. Pour les abris de jardin, il vaut mieux choisir des matériaux légers comme la tôle et l’acier ou encore le bitume et un toit végétalisé par exemple.

Attention, chaque revêtement a son mode de pose. Cloué ou collé, vous pouvez aussi agrafer la couverture ou la fixer grâce à des attaches spécifiques.

Le bitume

L’avantage du bitume est sa propriété d’isolation mais aussi d’imperméabilisation. Mais attention, selon leur qualité, ils ne sont pas tous étanche. Une toiture longuement exposée et remplie d’eau sera fragilisée et laissera passer l’humidité, ce qui abîmera la structure et le toit de votre abri. Afin d’éviter les fuites, faites attention à ce que les rouleaux soient bien collés à la structure et se chevauchent.

Le roofing et le shingle

Le roofing est une solution très économique, souvent fourni avec votre abri de jardin, mais peu résistante. Pour plus de sécurité et de longévité, il est recommandé de le coupler au shingle. Le roofing en feutre peut alors servir de sous-couche qui servira de protection. Le shingle, lui, a pour avantage sa résistance aux intempéries. Constitué de plusieurs bandes de feutres renforcées avec de la fibre de verre, le shingle est malléable et très léger pour s’adapter aux mouvements du bois. Autre avantage, son design qui rappelle les toits d’ardoise et qui offre un large choix de couleurs.

Attention, si la pose est facile, elle reste un peu technique. Mal fixé, le shingle pourrait se déformer et onduler sur le long terme et donc ne plus être étanche, ou se déchirer. Le shingle s’adapte particulièrement aux toits dont la pente est entre 14 et 25%.

Pour un revêtement en bitume ou en roofing, le prix moyen au m² se situe entre 40 et 60€.

Les tuiles bitumées

Composé de tuiles cellulo-minérales, la toiture est étanche et isolée thermiquement et phoniquement. Malgré un prix un peu élevé, ces tuiles très esthétiques donnent une finition imitant un « vrai » toit. Avec son poids très léger, le revêtement se pose facilement sur la structure, mais pensez à ne pas oublier les rives pour une meilleure fixation et les faîtières pour un effet visuel fini.

⇒ Obtenez Jusqu’à 5 Devis Gratuitement & Sans Engagement !

L’EDPM

EPDM Toiture plate

Ce revêtement qui se présente comme une membrane en caoutchouc a l’avantage d’être extrêmement résistant aux déformations et léger. En plus d’une excellente étanchéité, il vous assurera une protection et durabilité longue par sa résistance aux rayons UV et sa durée de vie comprise entre 30 et 50 ans selon la qualité du matériel et sa pose.

Attention à la pose qui peut rester technique et au prix qui reste plus élevé qu’un revêtement classique. Comptez environ entre 60 et 80€ le m² pour un toit en EDPM. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour éviter fuites et infiltrations !

Le toit végétalisé

Un toit végétalisé s’adapte facilement à un abri de jardin à toit plat. Une solution moderne et contemporaine qui évite aussi les déperditions de chaleur et les ponts thermiques au sommet du toit. Pas d’inquiétude pour la récupération de l’eau de pluie, une pente de 10%, presque invisible à l’œil nu, garanti la bonne évacuation et évite la stagnation des liquides.

Plus cher que les autres types de revêtement, le toit végétalisé vous permet pourtant de donner un style original à votre abri de jardin et d’obtenir une nouvelle zone de culture. Mousse, plantes, herbe… A vous de choisir votre décoration !

On en distingue d’ailleurs deux types. D’une part la toiture végétalisée extensive qui se compose de petites plantations comme des plantes grasses ou de l’herbe. Elle a l’avantage d’être plus légère, moins chère et ne demande pas beaucoup d’entretien.

D’autre part, la toiture végétalisée intensive qui est plus chère et plus lourde, car elle peut accueillir des arbustes, ce qui risque de fragiliser la structure si l’abri n’est pas assez robuste ou si la toiture n’est pas entretenue régulièrement comme un jardin classique.

Pour une toiture végétalisée qui dure entre 50 et 70 ans, comptez de 46 à 230€ le m².

⇒ Comparer des Devis en 2 Minutes !

Les panneaux de métal

L’avantage d’une toiture en tôle est son rapport qualité/prix. Facile à mettre en place, on retrouve ce type de revêtement sur de nombreuses constructions extérieures comme les terrasses ou les garages. Pour ressembler à un toit classique de tuiles ou d’ardoise, le revêtement en panneau de métal peut être teinté et formé, ce qui est plus esthétique qu’une simple plaque de tôle ondulée. Une large gamme de possibilité pour s’adapter à toutes les décorations extérieures et jouer sur un effet trompe l’œil.

Pour un abri de jardin, la plaque de métal, ou bac en acier galvanisé, est l’option la plus économique car elle a l’avantage d’être robuste et de s’adapter à toutes les conditions climatiques et météorologique. De plus, le revêtement en acier des tôles leur permet de ne pas rouiller sur le long terme. Avec une durée de vie de 20 à 50 ans, le m² vous coûtera entre 20 et 60€ selon les modèles.

Attention, assurez-vous que le toit de votre abri a bien une pente comprise entre 5% et 10% avant d’installer les panneaux de métal, cela permet une bonne étanchéité et un écoulement des eaux de pluie.

Conseils supplémentaires : les couvertures à éviter !

Très esthétiques, les toiles et ardoises sont pourtant peu adaptées à la structure souvent fragile des abris de jardin. Pour les installer, la pente du toit doit être d’au moins 30% et la toiture doit dépasser des 2 côtés de votre charpente afin d’éviter l’écoulement sur les murs et donc préserver la lasure et peinture de votre construction.

De même, les plaques en polycarbonate ou plexiglas sont à éviter pour les abris de jardin. Très pratique pour les serres ou véranda car elles laissent passer la lumière, sont légère et facile à poser bien que fragiles, elles ont le désavantage de vieillir mal avec le temps. Après une exposition trop longue au soleil et aux intempéries, les plaques de PVC ont tendance à jaunir et à devenir de plus en plus opaque.

Faites appel à nous pour vous accompagner dans la réalisation de vos projets !