Travaux Toiture : Le guide complet pour tout savoir !

Poser une nouvelle toiture ou rénover votre toit, dans les règles de l’art, est un travail d’artisan couvreur expérimenté.

Notre site n’a nullement pour ambition de vous convertir en couvreur zingueur chevronné ! À travers nos nombreux articles et notre guide des travaux de toiture, nous visons à vous fournir des informations pertinentes qui vous permettront de mieux concevoir votre futur projet de rénovation du toit, de mieux évaluer les offres des entreprises de couverture et d’optimiser vos investissements toiture.

Bien que se situant en haut, votre toit est une partie centrale de votre habitation ! Il en rehausse l’esthétique et le confort, la protège contre les intempéries et la détérioration, améliore sa performance énergétique et accroît sa mise en valeur : vous avez intérêt à être bien informé en matière de pose, de réfection et de rénovation de toitures.

Votre toiture est constamment exposée aux intempéries et à d’autres usures. En visitant notre site travaux toiture, vous serez éclairé sur tous les aspects concernant la rénovation d’une toiture, la construction d’un toit ainsi que sur son entretien et son nettoyage.

Suivez le guide !

Les différents travaux de toiture

couvreur toiture risques-min

La toiture d’une maison remplit plusieurs fonctions :

  • l’amélioration du confort intérieur ;
  • la réduction des dépenses en énergie ;
  • la production d’énergie (couverture photovoltaïque) ;
  • la prolongation de la durée de vie du bâti ;
  • la protection des structures de l’habitation ;
  • l’esthétique de la construction grâce au style choisi, et au matériau opté…

En contrepartie, vous devez en prendre grand soin !

En effet, après la construction de votre toit et la pose de sa couverture, vous êtes amené à réaliser des travaux d’entretien et de nettoyage de façon régulière, ainsi que des travaux de réparation, de rénovation ou encore de réfection quand c’est nécessaire.

Les travaux de toiture ont plusieurs buts : optimiser la performance énergétique, renforcer la solidité de la structure, rehausser l’esthétique et le confort. Il peut s’agir d’isolation de toiture par l’intérieur intérieure ou par l’extérieur, de démoussage, de ramonage, d’entretien des gouttières ou encore de la pose d’une nouvelle toiture.

Notre conseil : choisissez un professionnel reconnu !

⇒ OBTENEZ DES DEVIS GRATUITEMENT & SANS ENGAGEMENT !

Construction et pose d’une nouvelle toiture

recevrez jusqu'à 4 devis gratuits pour des couvreurs toiture

Quel que soit le type de votre toiture ou le matériau choisi, votre couvreur doit respecter un processus de construction de toiture se déroulant en plusieurs étapes.

Avant d’énumérer les étapes d’une pose de toiture, nous allons vous présenter les différents types de toits et de matériaux de couverture (nous vous avons bien promis un guide complet des travaux de toiture !).

Les différents types de toiture

Selon vos besoins, votre budget et votre lieu d’habitation, vous pouvez opter principalement pour 3 types de toiture.

Les toitures en pente

toiture en pente

C’est la forme de toit la plus courante. Il existe plusieurs types de toiture en pente :

  • Toiture monopente à versant unique : adaptée aux régions montagneuses, elle évite toute accumulation de neige qui risque d’endommager la structure.
  • Toiture à 2 pans : il s’agit de la forme la plus simple et la plus utilisée. Son principal avantage est d’offrir une importante surface sous les combles.
  • Toiture à 4 pans : les 4 pentes se rejoignent à la faîtière du bâti.
  • Toiture à 2 pans en croupe : plébiscitée par les habitations bourgeoises en raison de son élégance et son originalité, cette toiture à coût élevé permet une protection optimale des façades latérales des écoulements pluvieux.
  • Toiture à coyaux : appelée aussi toiture à comble retroussé, elle est caractérisée par son esthétique rustique (les pentes en bas des versants sont adoucies, la partie haute est plus inclinée que la partie basse). Les eaux de pluie sont facilement écoulées.
  • La toiture à 2 pans avec lignes de bris : les inclinaisons des 2 pans formant chaque versant de la toiture sont différentes. Présentant un coût élevé, ce type de toit offre une bonne optimisation de l’espace du comble.
La toiture plate

EPMD

La construction d’une toiture sans pente permet l’aménagement d’un espace végétalisé (toiture végétalisée/toit vert) ou d’une terrasse.

La toiture plate contient :

  • un revêtement étanche ;
  • un pare-vapeur ;
  • un isolant thermique ;
  • Des ouvertures d’aération.

D’esthétique moderne, la toiture plate végétalisée (toit végétal) permet un renforcement de l’isolation naturelle. Toutefois, elle exige une gestion rigoureuse de l’évacuation des eaux afin d’éviter tout risque d’infiltration.

La toiture arrondie

toiture arrondie couverture

La toiture arrondie présente des formes douces, un design innovateur et optimise les combles. Les matériaux de couverture les plus utilisés pour ce type de toiture sont le zinc et la tôle car, ils sont les plus adaptés à sa forme arrondie (on trouve aussi des couvertures pour toit arrondi en tuiles ou en bois).

Le toit arrondi permet une récupération aisée de l’eau de pluie grâce à l’installation de tuyaux de descente et de gouttières : il est très prisé par les écologistes.

Les principales formes d’une toiture arrondie sont :

  • la courbure simple ;
  • la courbure double ;
  • le dôme ;
  • la tourelle.

⇒ COMPARER DES DEVIS GRATUITEMENT & SANS ENGAGEMENT !

Les différents types de couverture de toiture

toit en tuiles

Afin de vous aiguiller dans votre choix de couverture toiture, nous allons vous en présenter les principaux ainsi que leurs avantages et inconvénients.

Les toiture en métal (Zinc, bac acier, aluminium)

toit en zinc

Le métal s’adapte à tous les types d’architecture et à toutes les amplitudes d’inclinaison des pentes. De plus, il est étanche, résistant et anti-mousse. Une couverture toiture à bardeaux métalliques bien posée et fixée peut durer 30 ans ou plus.

Les toitures en shingle

Ressemblant à l’ardoise, le shingle est un matériau constitué de fibres de verre recouvertes de bitume ; la touche de finition est faite de granulés noirs ou colorés.

Une toiture en shingle est facile à installer, adaptée à tout type de pente et résistante au feu. Toutefois, elle ne supporte pas bien les fortes intempéries et elle est difficilement réparable.

Les toitures en tuiles

tuiles plates

Plates ou en demi-cercle, à emboîtement ou sans emboîtement, les tuiles procurent esthétique et solidité à votre toit. En outre, elles sont durables (+30 ans) et d’un entretien facile. Seul bémol, elles nécessitent un encadrement de toit supplémentaire en raison du poids des carreaux de tuiles.

Les toitures en ardoise

Couvreur-toiture-ardoise

Une toiture en ardoise est recyclable, économe (elle offre une bonne isolation thermique) et vieillit bien (durée de vie supérieur à 100 ans !). Seulement, le toit ardoise ne supporte pas qu’on marche dessus !

Les toitures végétalisées

toiture végétalisée

En plus d’être écologiques et esthétiques, les toits verts offrent une bonne isolation phonique et thermique, et sont durables. Selon le degré d’inclinaison de votre pente et vos préférences botaniques, vous pouvez poser une toiture végétale intensive (jardins sur le toit) ou construire un toit végétalisé extensif (toiture sédum), à moins que vous soyez plus séduit par une toiture en chaume (pailles de blé ou de seigle, tiges de roseaux, genêts).

Les toitures en bois

Bardeaux de bois

La toiture boisée est écologique, légère, isolante et durable. Elle présente un inconvénient majeur : aucune résistance au feu !

Concevez, imaginez et personnalisez votre toiture avant de la poser, c’est aussi une affaire de goût !

⇒ JUSQU’À 5 DEVIS GRATUITS & SANS ENGAGEMENT

Quelles sont les étapes à suivre afin de poser une toiture ?

La charpente ou l’ossature du toit

installer un nouveau toit

L’ossature d’une toiture est la partie « socle » qui soutient l’ensemble des autres installations (la sous-toiture, la partie isolante, la couverture toiture et la ventilation). Une charpente bien posée est un gage de solidité et de longévité.

L’isolation

toiture plate laine de verre (1)

Elle permet d’éliminer les problèmes de déperdition énergétique et de nuisance sonore.

L’étanchéité

Les infiltrations d’eau négligées menacent la salubrité même d’une habitation. Elles nécessitent une pose rigoureuse, un contrôle régulier et une réparation immédiate.

La couverture

Étape finale de la construction d’une toiture, la pose de la couverture requiert délicatesse, soin et précision. Toute petite négligence se traduira fatalement par un décollement et/ou une infiltration.

La rénovation d’une toiture

couvreur toiture prix-min

À force d’être exposée aux intempéries et aux variations climatiques, votre toiture finit par être dégradée et fragilisée.

Certes, les travaux réguliers d’entretien et de nettoyage prolongent la durabilité de votre toit et le maintiennent en bon état. Cependant, la sévérité des usures et des dégâts finissent par rendre nécessaires le recours à des travaux de rénovation, voire même de réfection.

Une réfection de toiture s’impose quand la dégradation est importante (grosse fuite, vieillesse du toit) ; il s’agira alors de réparer la charpente en premier. La constatation des dégâts d’un toit se fait par une visite du grenier et des combles.

D’autre part, toute rénovation de toiture doit débuter par l’identification des zones endommagées et l’estimation des usures avant d’appliquer le traitement approprié :

  • remplacement des pièces défaillantes : tuiles, bardeaux, chevrons, chéneaux, panneaux ;
  • optimisation de l’étanchéité et de l’isolation ;
  • renforcement de la structure et autres travaux de charpente ;
  • Amélioration de l’aspect visuel du toit.

Typiquement, une rénovation partielle ou totale d’une toiture suit les étapes suivantes :

  1. La sécurisation de la zone de travail.
  2. Le déclouage de la couverture et préparation du platelage.
  3. L’installation des sous-couches.
  4. Le réglage de la bande de départ.
  5. Le clouage des bardeaux et des tuiles.
  6. L’installation des noues.
  7. L’installation des solins.
  8. La mise en place des faîtières, des arêtières et des évents de faîte.

⇒ OBTENEZ JUSQU’À 5 DEVIS !

L’isolation de toiture

isolant thermique

Une bonne isolation de votre toiture permet de réduire votre facture énergétique en temps de froid, vous protège des fortes chaleurs de l’été, améliore votre confort acoustique et votre performance énergétique (30 % de la déperdition thermique se fait par le toit).

Afin d’isoler votre toiture, vous avez le choix entre :

  1. Effectuer une isolation toiture par l’intérieur
  2. Réaliser une isolation du toit par l’extérieur

Isolation toiture par l’intérieur

Isoler une toiture par l’intérieur consiste à placer l’isolant entre la charpente et une cloison montée sur une ossature en bois ou en métal.

Ce procédé d’isolation est le plus répandu. L’isolant le plus utilisé est la laine minérale (laine de verre ou laine de roche) en raison de son indice thermique élevé.

La solution d’isolation par l’intérieur à retenir dépend de la configuration de la toiture et de l’état de l’isolation déjà posée. À titre d’exemple, un professionnel en toitures peut opter pour un doublage de cloison (coller un placo) ou une pose sur ossature (placer un isolant entre les deux cloisons).

L’isolation par l’intérieur est moins coûteuse que celle par l’extérieur.

Isolation de toiture par l’extérieur

Isolation Sarking

Ce procédé d’isolation consiste à poser le système d’isolation entre la charpente et les matériaux de toiture. Il est recommandé en cas de rénovation complète ou de changement de la toiture.

Deux méthodes sont envisageables pour isoler votre toiture par l’extérieur :

  1. Poser des panneaux à isolation intégrée entre la charpente et les matériaux de toiture.
  2. Poser un bardage ou une ossature bardée à garniture extérieure. Le bardage ventilé est plus recommandé car il est plus résistant.

Les travaux annexes de toiture

Le sage adage « mieux vaut prévenir que guérir » s’applique aussi en matière de toiture. À défaut d’entretien régulier, vous courrez le risque de vous exposer à une coûteuse rénovation ou à une réfection !

Une toiture régulièrement entretenue et nettoyée dure plus et remplit mieux ses différents rôles (esthétisme, étanchéité et isolation). Ainsi, votre habitation est plus confortable, mieux protégé et ne perd pas de sa valeur.

Les travaux de toiture annexes peuvent être regroupés en trois catégories.

Le démoussage de toiture

Au fil du temps, les mousses se déposent sur le toit de votre habitation. Outre leur aspect peu esthétique, elles entravent la bonne circulation des eaux de pluie et causent des dégâts sur les revêtements de la toiture. En effet, leurs racines créent des microfissures qui rendent les tuiles poreuses et fragiles : le risque d’infiltration de l’eau est plus grand et l’isolation est moins performante.

Ne soyez pas indulgents avec la mousse !

Dès les premières apparitions de la mousse, de lichens ou d’algues, un démoussage s’impose ; il se déroule en 3 étapes :

  1. Retrait des mousses apparentes.
  2. Nettoyage et rinçage de la toiture (brosses, nettoyeur haute pression).
  3. Application de produit algicide ou d’un traitement hydrofuge.

L’entretien des gouttières

Indispensables à la bonne évacuation des eaux de pluie, les gouttières assurent une fonction essentielle à la protection de votre maison.

Selon l’environnement de votre habitation, une quantité variable de végétaux peut s’accumuler à l’intérieur de vos gouttières et barrer la bonne circulation de l’eau : sans contrôle et nettoyage régulier des gouttières, tout le bâti risque d’être endommagé.

Par ailleurs, l’entretien des gouttières garantit une durée plus longue des chéneaux, qui risquent de céder sous le poids de débris végétaux cumulés.

Un bon nettoyage et une bonne fixation des gouttières vous préservent de sérieux dégâts.

Le ramonage de cheminée

Ramener sa cheminée consiste à nettoyer son conduit pour essuyer les essuies et d’autres déchets. En plus d’être une mesure réglementaire, le ramonage procure plusieurs avantages :

  • diminution du risque de feu de cheminée ;
  • diminution du risque d’intoxication au CO ;
  • économie d’énergie de chauffage ;
  • accord des dédommagements assurance-feu de cheminée (l’attestation d’un ramoneur agrée est obligatoire) ;
  • préservation de l’environnement.

Il est connu qu’un bon ramonage s’effectue par le toit. Aussi, pensez à nettoyer votre cheminée par votre couvreur ou par un ramoneur spécialisé.

⇒ COMPARER JUSQU’À 5 DEVIS EN 2 MINUTES !

Comment bien sélectionner votre artisan couvreur ?

rénovation toiture - travaux de toiture

Le temps est venu de faire des travaux de toiture ; vous êtes décidé à rénover votre toit et vous vous demandez comment sélectionner le couvreur toiture qui répondra à vos besoins, au meilleur rapport qualité prix ! La réponse est simple : procédez par étapes et aidez-vous de notre site.

  1. Listez vos besoins en matière de réparation toiture (la lecture de notre guide complet des travaux de toiture fera de vous un propriétaire averti).
  2. Choisissez vos matériaux selon vos préférences, votre localité et votre budget.
  3. Recourez à notre site pour recevoir, sans frais et sans engagements, des devis détaillés d’artisans couvreurs présélectionnés et fiables.
  4. Évaluez les devis détaillés obtenus. Ne vous limitez pas à comparer les prix ; accordez de l’importance à la qualité des matériaux et des prestations.

Notre site vous met à disposition une fonctionnalité « Devis » qui vous permet d’obtenir jusqu’à 5 offres sans engagement ou frais. Il vous suffit de renseigner le formulaire dédié.

À ne pas oublier : selon votre localisation et la nature de vos travaux de toit, vous pouvez bénéficier de primes et d’aides financières octroyées aussi bien par le gouvernement fédéral, votre région et probablement votre commune. Ces aides sont cumulables.

À titre d’exemple, si vous habitez en Wallonie et que vous envisagez d’effectuer des travaux d’isolation thermique, sachez que vous êtes éligible à une prime d’isolation thermique subventionnée par la Wallonie (à hauteur de 0,90 € par kWh économisé), à un complément accordé par le gouvernement fédéral et à des avantages fiscaux correspondant à une réduction d’impôt.

Remplissez notre formulaire et entrez en contact avec des professionnels de la toiture qui maîtrisent l’art de la toiture et les subtilités de la préparation du dossier administratif.